L’évolution des technologies pour être forme et musclé dd

Les acquisitions du 20ème siècle dans le domaine de la santé sont étonnantes; Il y a des maladies qui après avoir terrorisé les populations pendant des siècles, sont aujourd’hui ou presqiue à mettre au musée; Peste, lèpre, choléra, typhus, tetanis, etc.

Les épidémies en régression, les maladies disparues ou guerissables comme la tuberculose, la mortalité infantile abaissée dans des proportions extraordinaires, les progrès de la chirurgie, de l’anesthésie, de l’hygiène publique, tout cela nous mène à une conclusion : Nous devrions tous vivre centenaires.ici.

Or, bien que nos chances d’atteindre un age avancé soient plus grandes que celles de nos parents aujourd’hui comme avant les hommes disparaissent stupidement, fauchés par de nouveaux ennemis qui s’infiltrent sur le front de la santé : infarctus du myocarde, accident d’auto, cancers et lésions. Ou alors ils doivent se retirer de la vie active et faire plus de musculation pour mieux gérer son stress.

Une notion nouvelle qu’est la musculation avec les exercices et les programmes

Et cependant avec le mal étant apparu le remède timidement il est vrai. Il était là depuis toujours à notre portée, mais nous l’ignorions. Jusqu’à notre époque la forme était une notion obscure. Aujourd’hui seulement, nous commençons à lui donner un sens précis, une place précise, un rôle précis. Comme pour l’électricité au siècle dernier, c’est un phénomène naturel que nous avons découvert pendantles programmes de musculation pour les bras.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s